VOUS AVEZ OUBLIE VOS INFOS ?

Fuyant la récession et la violence, les Juifs brésiliens arrivent en Israël en nombre record.

par / vendredi, 11 décembre 2015 / Publié dans Non classé

RIO DE JANEIRO – Depuis quatre ans, llana Lerner Kalmanovich montait dans un bus bondé dans la chaleur, avec un trajet journalier de trois heures pour atteindre l’Université fédérale de Rio de Janeiro, où elle poursuivait des diplômes en éducation physique et nutrition.

Les descentes de police dans des bidonvilles (favelas) à proximité, bloquaient souvent l’autoroute, avec des balles perdues de fusillades avec des criminels qui étaient une menace constante. Même sur le campus de l’Université fédérale, la plus ancienne et parmi les plus prestigieuse du Brésil, Kalmanovich se sentait en danger. Les vols étaient monnaie courante et, de temps en temps, on trouvait des cadavres
dans les bois voisins.

Donc, 2007, Kalmanovich a émigré en Israël. Elle avait passé toute une année, 10 ans plus tôt avec un programme de mouvements de jeunesse et elle est tombé amoureuse du pays. En ayant la citoyenneté allemande, elle aurait pu se construire une nouvelle vie en Europe, mais il  ne faisait aucun doute qu’elle
élirait son domicile dans l’Etat juif.

«Israël est l’endroit où je me sens à la maison, heureuse, parmi mon peuple », a déclaré Kalmanovich sur JTA. « Nous disons « Shabbat Shalom » au chauffeur de bus, à l’homme d’entretien, à la vendeuse. Tout le monde partage la plupart du temps le même niveau social et économique. Nous célébrons tous les mêmes fêtes nationales. Il est bon de  vivre dans un immense kibboutz de 8 millions de personnes. Ici, je suis la règle, pas l’exception ».

erlichKalmanovich est pas seule. L’immigration en Israël, ou l’alya, depuis le Brésil a plus que doublé au cours des quatre dernières années, passant de 191 en 2011 à plus de 400 prsonnes jusqu’à présent cette année. La croissance moyenne de l’alya pour l’ensemble de l’Amérique latine dans la même période était de seulement 7 pour cent. Bien qu’il compte environ la moitié de la population juive de l’Argentine voisine, le Brésil a envoyé plus d’immigrants en Israël pendant deux
années consécutives. On estime à 120.000 le nombre des Juifs vivant au Brésil.

Les Juifs brésiliens ont toujours bénéficié d’une vie confortable de la classe moyenne supérieure, mais les choses changent. Plusieurs écoles juives ont fusionné, ou font le nécessaire
pour survivre, tandis que les administrateurs de certains d’entre elles disent que le nombre de demandes de bourses n’a jamais été aussi élevé.

« Nous avons vu une augmentation de 100 pour cent de demandes récemment », a dit Yehoshua Goldman, le principal représentant de Rio de Chabad, qui se trouve à Lar da Esperança (Espoir
Accueil), une organisation pour les Juifs dans le besoin financier.

Malgré le ralentissement économique, les prix de l’immobilier ont presque triplé dans certaines parties de Rio dans les cinq dernières années. Carlos Cohen, 36 ans, spécialiste en informatique qualifié, ne
pouvait pas se permettre de payer un loyer devenu exorbitant, alors il a trouvé un appartement dans une favela près de son bureau. Quand sa fille est née, Cohen a réalisé qu’il devait déménager.

 Source :alyaexpress-news.com

Laisser un commentaire

HAUT