VOUS AVEZ OUBLIE VOS INFOS ?

Forcés par la violence musulmane, les familles juives françaises retirent leurs enfants de l’enseignement public – les inspecteurs d’académie regardent ailleurs | JSSNews

par / mardi, 12 avril 2016 / Publié dans Antisémitisme, Juifs de France, Le peuple juif

Lundi 7 mars, Roger Cukierman parlait de l’antisémitisme dont les enfants juifs français sont victimes à l’école de la République.

Roger Cukierman eu le courage d’affirmer sur Europe 1 – ce que peu de médias ont osé rapporter parce que cela pointe un doigt accusateur contre les enfants Français musulmans qui sont nourris à l’antisémitisme dès le biberon : « Les enfants juifs dans de très nombreuses écoles sont battus, insultés parce que juifs », a-t-il affirmé sur Europe 1.

En 2004 déjà, un rapport de l’inspection générale de l’Éducation nationale parlait pudiquement des « signes et manifestations d’appartenance religieuse dans les établissements scolaires » pour dire que les enfants juifs se font taper dessus.

Le rapport avouait que :

« parfois dès le plus jeune âge [une] banalisation des insultes à caractère antisémite [existe dans les écoles, et elle n’émeut pas] les personnels et les responsables [qui] justifient leur indifférence [par] le caractère banalisé et non ciblé du propos, ou encore l’existence généralisée d’insultes à caractère raciste ou xénophobe entre élèves ».

L’inspection générale a-t-elle fait quelque chose ? Oui : elle a regardé dans une autre direction. A-t-elle pris des mesures ? Oui : elle a enterré le dossier.

Pourtant le rapport parlait des agressions et des persécutions :

« Il est en effet, sous nos yeux, une stupéfiante et cruelle réalité : en France les enfants juifs – et ils sont les seuls dans ce cas – ne peuvent plus de nos jours être scolarisés dans n’importe quel établissement. »

Je me répète, nous sommes en 2004. L’inspection générale a-t-elle fait quelque chose ? Oui : elle a regardé ailleurs. A-t-elle pris des mesures ? Oui : elle a enterré le dossier.

Retour vers le futur, 12 ans après, cap sur 2016 :

Le « projet Aladin » tente de réparer les dégâts et de modifier le comportement des musulmans envers les juifs. En vain. Son auteur, Jean-Pierre Obin, constate que pour palier au désintérêt de l’Etat vis à vis de la minorité juive, sans doute trop minoritaire pour représenter un intérêt électoral, les juifs ont été contraints de fuir l’école publique :

 

Lire la suite sur le site source…

Source : Forcés par la violence musulmane, les familles juives françaises retirent leurs enfants de l’enseignement public – les inspecteurs d’académie regardent ailleurs | JSSNews

Laisser un commentaire

HAUT